Ethique déontologie méthode

Notre méthode interactive est basée sur l’alternance entre des apports théoriques et l’analyse de situations concrètes.
Les parcours de formation et de conseil se construisent dans le temps, pour inviter les participants à être acteurs de changement

La plupart des intervenants ont en commun l’analyse transactionnelle.
Ils utilisent aussi l’analyse systémique, la sociométrie, les apports de Carls Rogers et la communication non-violente.

Nous intervenons en intra-institutions et nous organisons des stages inter où les personnes s’enrichissent de leurs différences.

Nous travaillons au développement des compétences et des ressources de chacun, dans le respect de la pluralité des cadres de références.

Dans nos pratiques, nous nous référons au code éthique et à la déontologie de l’Association Européenne d’Analyse Transactionnelle (EATA)  dont  voici un extrait :

Quelques définitions de l’éthique

L’Ethique, dans son sens large, est la discipline philosophique qui étudie les actions de l’être humain, qui englobe tant l’intention morale que la volonté humaine. L’Ethique suppose la capacité de choisir, comment agir. Elle comprend la capacité de choisir selon ses propres paramètres (éthique subjective) et la capacité de choisir en prenant en considération la perspective de l’autre (éthique intersubjective).

La déontologie est l’étude de l’obligation morale et de l’engagement des praticiens à agir de manière éthique.

Valeurs de base

1. Dignité des êtres humains

Chaque être humain a de la valeur, indépendamment de son sexe, de sa position sociale, de ses croyances religieuses, de ses origines ethniques, de sa santé physique ou mentale, de ses convictions politiques, de son orientation sexuelle, etc.

 2. Auto-détermination 

Chaque individu est libre de décider de son propre futur dans les limites des lois nationales de son pays, tout en prenant en considération ses propres besoins et ceux des autres; chaque personne peut apprendre de son expérience à se prendre en charge, tout en tenant compte de la nature du monde et de la liberté d’autrui.

3. Santé

La stabilité physique et mentale est le droit de chacun et doit être protégée activement.

4. Sécurité

Chaque personne doit pouvoir explorer et grandir dans un environnement qui permet un sentiment de sécurité.

5. Mutualité

Chaque personne, en tenant compte qu’elle vit et grandit dans un monde interpersonnel, est mutuellement impliquée dans le bien-être d’autrui, en développant une interdépendance avec les autres de manière à construire sa propre sécurité et celle des autres.

Ces valeurs sont directement liées les unes aux autres et influenceront les praticiens en Analyse Transactionnelle dans leur propre pratique professionnelle.

Principes éthiques de base

En utilisant les valeurs comme point de départ, il est possible d’élaborer un ensemble de principes éthiques. Les principaux sont :

  • Respect
  • Responsabilisation
  • Protection
  • Responsabilité
  • Engagement dans les relations

Dans le cadre de la relation d’aide, les principes éthiques doivent couvrir de nombreux domaines de manière à influencer un comportement éthique. Les principaux sont :

  • Clients
  • Soi en tant que praticien
  • Etudiants
  • Collègues
  • Environnement humain/Communauté

Les praticiens AT prendront en considération chaque valeur et les principes éthiques qui en découlent, et se questionneront pour décider quelle attitude adopter et de quelle manière agir dans chacun des domaines mentionnés. Le praticien analysera toute situation en considérant l’impact des principes éthiques sur la pratique et choisira des comportements qui prennent en compte de nombreux facteurs, par exemple le client, soi, l’environnement, etc.

Après une brève définition de chacun, se trouve une liste qui indique les points à considérer. Cela permettra au praticien d’évaluer une situation et d’assumer la responsabilité de son choix. Tout d’abord il y a des exemples de bonne pratique, développés en réponse au principe éthique concerné. Ceci a pour but de stimuler le praticien à se questionner afin de mettre les principes en pratique ; ce n’est pas une liste exhaustive et chaque praticien trouvera sa propre réponse par rapport aux 5 groupes cible indiqués. Cela permettra au praticien de clarifier les motifs de son comportement.